Mot clé « tableau numérique interactif »

article_tni_sup

Les tableaux blancs interactifs intéressent aussi le supérieur (l’exemple de l’université Versailles Saint-Quentin)

Toutes les composantes de l’Université Versailles Saint-Quentin (UVSQ) seront dotées de tableaux blancs interactifs d’ici 3 ans. Décision a en effet été prise d’acquérir plusieurs dizaines de TBI en vue de faciliter l’usage des contenus numériques en cours, comme la vidéo, les diapositives, les images, les textes numérisés, etc. L’université souhaite faire les choses bien, et se fixe ainsi pour objectif de parvenir à un équipement homogène entre les salles. Le chantier part d’un constat évident, mais judicieux : les usages pédagogiques innovants basés sur le multimédia sont souvent contraints par la disponibilité des matériels. Une seule solution alors, généraliser… lire la suite

article_polyvision

Polyvision, nouvel entrant dans le marché très concurrentiel des TNI

En cette fin d’année 2011, Polyvision dévoile sa stratégie pour augmenter ses parts de marché dans l’hexagone sur le secteur des tableaux numériques interactifs. Le premier argument est la simplicité. Face à une offre de logiciels et de matériels de plus en plus touffue, l’entreprise choisit un tableau blanc émaillé, pouvant être livré au format triptyque, sans logiciel, compatible avec le feutre. Mais cela ne serait pas le seul atout des produits de Polyvision. L’entreprise s’intéresse à l’interactivité entre le pupitre de l’élève et le tableau pour combattre la fatalité de la pédagogie frontale induite par l’utilisation du TNI et pour introduire un peu de pédagogie individualisée. Face à la concurrence accrue dans le secteur et à l’arrivée des vidéoprojecteurs interactifs, les vendeurs de tableaux passent à la vitesse supérieure. lire la suite