L’université ouverte, un principe moteur pour le MIT et Harvard

edx

Après avoir suscité une onde de choc sans pareil en mettant en ligne l'intégralité de ses cours et supports de cours au travers de l'initiative OpenCourseWare, le Massachusetts institute of technology s'associe cette fois-ci avec Harvard pour lancer un nouveau projet dans la même veine. Le programme « edX » de publication en ligne de contenus multimédia vient en effet d'être annoncé le 2 mai 2012 par les partenaires, qui invitent les universités du monde entier à se joindre à eux ou à réutiliser la plate-forme technique mise à disposition...


Démarré il y a 10 ans, le programme OpenCourseWare du Massachusetts institute of technology (MIT) a permis à plus de 100 millions d’internautes à travers le monde de consulter gratuitement les cours et documents associés de la prestigieuse institution américaine. Mais le succès de l’approche tient aussi à l’engouement suscité dans la communauté éducative mondiale, puisque plus de 200 universités ont rejoint l’initiative. Le MIT ne souhaite pas en rester là, et vient d’annoncer le 2 mai 2012 un partenariat avec l’université Harvard pour travailler plus en profondeur sur les meilleures façons de dispenser de l’enseignement à distance.

En créant « edX », une plate-forme de publication en ligne de contenus multimédia, le MIT et Harvard veulent clairement consolider les acquis de politiques d’ouvertures menées depuis 10 ans. Le dispositif repose sur la constitution d’une organisation à but non lucratif basée à Cambridge, dans le Massachusetts, et financée à parts égales pour 60 millions de dollars (près de 46 millions d’euros).

Le programme edX vise d’abord à tester de nouvelles modalités pédagogiques par le numérique, à étudier les conditions d’apprentissage en ligne des étudiants, et comprendre en quoi les technologies peuvent faciliter le processus d’enseignement à distance et sur campus. La plate-forme servira donc à « étudier quelles méthodes d’enseignement et quels outils sont les plus efficaces ». Mais elle permettra aussi de délivrer des « certificats de maîtrise » aux étudiants qui « font la preuve de leur connaissance des supports de cours » proposés.

Les premiers cours, accessibles gratuitement, seront en ligne à l’automne 2012. Le MIT et Harvard invitent les universités à faire rejoindre le projet, que ce soit en proposant leurs contenus sur le même site web ou en s’appropriant la plate-forme pour un usage local. Le projet edX s’appuie en effet sur la solution « MITx » (http://mitx.mit.edu) conçue pour délivrer des cours en ligne avec de la vidéo, des quizzs, des fonctions de « retour immédiat » des utilisateurs, des systèmes de classement des questions-réponses, des laboratoires en ligne, etc.

Partager cet article :  
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • RSS
  • email

Articles liés :

5 réponses à “L’université ouverte, un principe moteur pour le MIT et Harvard

  1. Pingback : L’université ouverte, un principe moteur pour le MIT et Harvard | TICE & FLE | Scoop.it

  2. Pingback : Effective MOOCs | Pearltrees

  3. Pingback : L’université ouverte, un principe moteur pour le MIT et Harvard | intérêts numériques | Scoop.it

  4. Pingback : Mutations des Bibliothèques Universitaires en Learning Centers « lesbibliothequesdedemain

  5. Pingback : L’université ouverte, un principe moteur pour le MIT et Harvard | Formation professionnelle et à distance des Salariés des Services à la Personne | Scoop.it

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>