Le smartphone nourrit les espérances des champions de l’éducation numérique.

article_smartphone

Les téléphones mobiles de dernière génération disposent d’une puissance de calcul qui avoisine désormais certains ultrabooks, notebooks et autres terminaux personnels. De plus leur connectivité et leur autonomie en font le fidèle compagnon de tous les apprenants nomades. Même si le sujet de l’introduction du téléphone portable en classe pour réaliser des activités pédagogiques est encore polémique, les initiatives se multiplient pour en souligner les avantages et sa possible utilisation en tant qu’outil pour l’éducation. Les éditeurs de plateformes d’apprentissage, des institutions internationales comme l’Unesco et plusieurs jeunes entreprises innovantes investissent dans le smartphone qui permettrait de rendre les élèves et les étudiants plus « smart ».


L’introduction du téléphone portable en classe pour effectuer des activités pédagogiques n’est pas nouvelle et des enseignants multiplient les expérimentations aux quatre coins du monde. Certains usages sont même devenus classiques. Des élèves font des exposés en capturant des sons, des photos et des vidéos avec leur mobile. D’autres l’utilisent en lieu et place d’une calculatrice scientifique avec l’application qui convient. Enfin, lorsque les terminaux qui sont mis à la disposition des élèves le permettent, des logiciels sont utilisés pour vérifier le sens d’un mot, pour répondre à des sondages ou à des quizz et certains enseignants envisagent même une consultation récurrente d’internet en classe à travers le téléphone portable avec parfois la mobilisation des réseaux sociaux comme facebook et twitter et la consultation de l’incontournable Wikipédia.

Des usages classiques, d’autres plus aventureux

Des programmes plus aventureux sont tout de même mis en place en parallèle de ces usages opportunistes devenus classiques. Le premier consiste par exemple à encourager les élèves en leur délivrant des SMS. L’entreprise Student Positive propose une application fondée sur le renforcement positif. L’élève est encouragé à développer des comportements lui facilitant la tâche et facilitant également celle du groupe dans le cadre de l’enseignement qu’il reçoit à l’école. D’autres expérimentations proposent des activités exploitant la fonction GPS des téléphones pour organiser des chasses au trésor patrimoniales ou géographiques. Enfin, le téléphone est souvent présenté comme un outil permettant de mieux apprendre les sciences. Pour ce faire, on peut même ajouter différents capteurs au téléphone pour faire de la physique ou de la biologie en mesurant la pollution de l’air ou l’intensité d’un courant électrique.

Un terminal puissant caché dans la poche des adolescents

D’ailleurs, convaincu de son potentiel, l’Unesco investit avec le soutien de Nokia dans l’utilisation du téléphone portable en tant qu’outil d’enseignement. Des sessions de formation à l’attention des enseignants sont organisées au Nigeria, au Mexique, au Pakistan ou encore au Sénégal. Mais les organisations internationales ne sont pas les seuls à croire en ce nouveau terminal. Des acteurs importants de l’éducation numérique comme Blackboard développe également des applications qui permettent aux étudiants et aux enseignants de mettre à profit leur téléphone en classe ou en dehors de la classe toujours pour étudier. De plus en plus de plateformes d’apprentissage sont désormais accessibles à travers une application pour smartphone. A l’heure de la crise et des restrictions budgétaires, les acteurs privés comme les décideurs publics s’intéressent au terminal de plus en plus puissant caché dans la poche des adolescents.

Partager cet article :  
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • RSS
  • email
Apple iPhone 3GS, Motorola Milestone and LG GW60. 24 January 2010, 15:22:42. Flickr: Motorola Milestone Test. gillyberlin. This file is licensed under the Creative Commons Attribution 2.0 Generic license.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>