La Thaïlande devrait équiper en tablette près d’un million d’élèves

article_tablette2

La Thaïlande rejoint les pays qui ont fait le choix d’équiper massivement leurs élèves et leurs étudiants de tablettes tactiles. Si l’Inde a choisi une configuration économe à moins de 30€, la Thaïlande a privilégié un modèle d’entrée de gamme mais avec de sérieux atouts techniques. Les décideurs ne partent pas de zéro. Ils vont s’appuyer sur l’expérience accumulée par l’organisation non gouvernementale « One Laptop Per Child » qui devrait pour l’occasion être rebaptisée « One Tablet Per Child ». Ce sont 900 000 tablettes fabriquées en Chine qui devraient être diffusés prochainement dans les établissements scolaires thaïlandais.


La Thaïlande s’apprête à acheter près de 900 000 tablettes numériques à la Chine pour équiper l’ensemble de ses élèves, selon les quotidiens thaïlandais anglophones The Nation et Bangkok Post, dans leurs éditions des 14 et 15 février 2012. Un contrat bilatéral entre les deux pays précisant le montant alloué et le produit technologique retenu devrait être conclu ce mois, selon le ministre de l’Information et de la Communication Anudith Nakornthap. Un « memorandum of understanding » aurait d’ores et déjà été signé, et le projet « One tablet PC per child » devrait voir le jour dès mars.

Un budget de 1,9 milliard de baht (soit près de 46,9 millions d’euros) aurait été débloqué par la Thaïlande pour l’acquisition de 560 000 tablettes, mais le gouvernement souhaite équiper d’ici le début du prochain semestre les 860 000 élèves de « prathom 1 », l’équivalent du cours préparatoire en primaire. Selon The Nation, le ministre Anudith Nakornthap prévoit un budget additionnel afin de parvenir à acquérir 900 000 unités. Toutes les écoles devraient également être connectées en wifi pour faciliter l’utilisation des tablettes, souligne le Bangkok Post.

Des projets en Corée du Sud, en Turquie et en Inde

Selon le quotidien de Bangkok, la société Huawei pourrait être retenue comme fournisseur de ces tablettes, mais le géant chinois de l’informatique et des télécommunications « hésite » encore : en l’état actuel des choses, le prix proposé revient à 60 dollars par tablette, un montant jugé trop bas par Huawei. Autre motif d’hésitation cité par le Bangkok Post, la durée de réalisation du marché. L’entreprise se dit en mesure de produire entre 5 000 et 10 000 unités tous les 50 jours.

Avec ce projet, la Thaïlande rejoint le groupe des pays qui font le choix d’une généralisation des tablettes numériques à leurs élèves du scolaire. La Corée du Sud a ainsi décidé de consacrer 1,4 milliard d’euros d’ici à 2015 pour son programme « smart education », qui prévoit notamment de généraliser les manuels scolaires numériques et de doter plus de 7,76 millions d’élèves du primaire et du secondaire en tablettes. Avec le projet Fatih, la Turquie souhaite distribuer 16 millions de tablettes à ses élèves, pour un montant de 3 à 4 milliards de dollars (2,3 à 3 milliards d’euros) sur quatre ans. Quant au géant indien, il a dévoilé ses ambitions à la fin de l’année 2011 avec la tablette Aakash à moins de 30 € devenu un standard à l’échelle du sous-continent. La deuxième version de l’Aakash devrait sortir en avril et plusieurs centaines de milliers de tablettes de ce type devraient être mises à la disposition des élèves et étudiants indiens dans les prochains mois.

 

Partager cet article :  
  • LinkedIn
  • viadeo FR
  • Facebook
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • del.icio.us
  • RSS
  • email
An image of a Sony Tablet S on a table, with the screen showing the device in a "locked" state. This file is licensed under the Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license.

Articles liés :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>